Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Estelle Motte

Des avis qu'ils soient positifs ou négatifs seront toujours symbôle de notoriété.

Que penser des critiques sur son établissement ?

Les internautes font plus confiance aux critiques négatives collectées par des indépendants qu'aux éloges présentées par l'établissement lui même. Ce qui est intéressant avec les avis négatifs c'est qu'ils incitent au débat et ainsi créent de l'intérêt chez les internautes; ils restent d'ailleurs 4 fois plus de temps sur le site.

 

Pourquoi avoir des avis négatifs est aussi important ?

Tout simplement car c'est un gage d'authenticité !

Avoir des avis négatifs c'est avoir une vision beaucoup plus introspective du lieu par une personne "comme eux" qui n'essayent pas de leur vendre quelque chose. Les internautes ne sont pas dupes; ils décèlent rapidement les avis rédigés par le service marketing d'une boîte, c'est pour cela que les avis positifs sont beaucoup moins pris en compte que les négatifs qui apportent quelque chose d'autre que ce qui leur est déjà présenté sur la fiche produit.

 

Si vous n'avez aucun commentaire négatif; les internautes pourront présumer que vous modérez vous même ces commentaires et cela ne sera pas bon pour votre produit/service, dans ce cas là l'internaute ne suppose en aucun cas que vous vendez/louez quelque chose de parfait; une suspicion s'installe plutôt.

L'essentiel dans les avis, c'est le ratio; avoir des avis négatifs n'est pas un problème tant que vous avez de quoi contrebalancer avec des avis positifs !

 

Sachez que les commentaires (positifs ou négatifs) sont une aide à l'acte d'achat et à la prise de décision de l'internaute mais ils permettent également au propriétaire d'avoir une vision directe de ce qui se dit sur son commerce et peut alors adapter son offre, la revoir, la retravailler pour alors proposer aux consommateurs un produit/service qui répondra mieux à leurs besoins.

Misez sur la transparence ! c'est un conseil de Nomao.

 

 

Commenter cet article